ALLOCUTION
par S.S. Sangharajah Bour Kry du Cambodge
Taiwan, 12 - 16 Janvier 2003



Votre Eminence et Respecté Président,
Très Vénérables, Vénérables,
Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,


Avant toute chose, permettez-moi d'exprimer ma profonde gratitude à Son Eminence Vénérable Maître Hsing Yun, Président de Buddha Memorial Hall Building Committe et Vénérable Shih Hsin Ting, Supérieur du monastère Fo Guang Shan pour leurs aimables invitations. Mes remerciements vont également à tous les moines, nonnes et tous les fidèles laïques qui ont uvré pour la préparation de cette grande cérémonie.

C'est un grand honneur et un immense plaisir pour moi d'être parmi vous aujourd'hui pour célébrer ensemble la Cérémonie de Pose de Première Pierre de Buddha Memorial Hall à Taiwan afin de vénérer la Relique Dentaire du Bouddha.

Cette relique nous rappelle comment la Pensée du Maître pourrait être bénéfique pour tous les êtres humains. L'Enseignement du Bouddha, dans son esprit et sa lettre, pourrait amener, à l'humanité toute entière : la Tolérance, l'Amour pour la Paix et la Bienveillance envers tous les peuples.

Le Bouddhisme et son enseignement resteront pour moi un des facteurs possibles de développement et de rayonnement moral, culturel, intellectuel, économique et politique d'une nation. C'est un facteur de développement car cet enseignement a prôné la tolérance et la bienveillance. Cette tolérance est une richesse de l'esprit et du cur et de par cette richesse, on est disponible pour développer la richesse et le bien-être de son prochain.

Le Bouddha souhaitait que les hommes comprennent la nécessité de la paix et de la non-violence. Le bouddhisme est porteur d'une Culture de Paix. Le Bienheureux a toujours dit que " jamais la haine n'est apaisée par la haine ; mais, elle est apaisée par la bienveillance ". La guerre vient du fait que l'homme désire et a soif de conquérir et de subjuguer son prochain. Comme dit le Maître : " le vainqueur provoque la haine, et le vaincu est tombé dans la misère. Celui qui renonce à la victoire et à la défaite est heureux et paisible. La seule victoire qui amène la paix et le bonheur, c'est la victoire sur soi-même ". On peut conquérir des royaumes et des empires dans les batailles mais celui qui se conquiert lui-même, lui seul est le plus grand des conquérants.

Pour créer une telle société de paix, il est nécessaire d'éduquer des hommes raisonnables et, selon l'enseignement du Bouddha, pour qu'un homme soit raisonnable, il faut deux qualités qu'il doit développer conjointement et également. C'est la Compassion et la Sagesse. La compassion englobe l'amour, la charité, la bonté, la tolérance, toutes les nobles qualités de cur, c'est le côté affectif. La sagesse, elle, révèle le côté intellectuel, les qualités de l'esprit. Développer seulement un de ces deux éléments de l'enseignement bouddhiste peut être néfaste pour la personne car la sagesse et la compassion doivent être développés de manière inséparable dans la voie bouddhiste.

Le Bouddha a toujours fait référence à la responsabilité individuelle de l'homme. Nous nous devons, nous, Bouddhistes du monde entier, nous efforcer à étendre cette responsabilité individuelle en une responsabilité universelle. Cette responsabilité universelle doit naître de la conviction et de la prise de conscience de chaque homme sur terre qu'il peut quelque chose pour que le monde s'améliore. L'homme doit être responsable de lui-même en essayant toujours d'être sur le chemin de la Vérité. Ce n'est pas parce que le Bouddha a atteint l'Eveil et la Vérité que tout va bien dans ce monde. C'est un effort personnel que le Bouddha demande à chacun de nous.


Votre Eminence et Respecté Président,
Très Vénérables, Vénérables,
Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,


Avant de conclure, je voudrais réitérer mon sincère remerciement à cette assemblée ici présente pour votre chaleureux accueil et votre grande hospitalité dans votre pays. Je voudrais également souhaiter un grand succès dans votre noble tâche pour l'achèvement de ce Memorial en l'honneur de notre Grand Maître Bouddha et la propagation de son Enseignement dans le cur des hommes.

Je vous remercie de votre attention et vous adresse mes meilleurs vux de Bonne et Heureuse Année 2003.

Que tous les Etres soient heureux !
Qu'ils soient en Joie et enPaix !

Puisse le Bouddhisme rayonner en Taiwan et dans le monde entier !
Puisse la Lumière de la Sagesse du Bienheureux éclairer l'humanité en ce nouveau millénaire !